Les Maths au lycée

L'essentiel pour le bac

Faut-il choisir la Spécialité Mathématiques en Première?

A la fin de l'année de seconde en lycée général, chaque élève doit choisir 3 Enseignements de Spécialité qu'il suivra en première.
Dans quels cas est-il opportun de prendre la Spécialité Mathématiques?

Pour ne pas se tromper, chaque élève doit réfléchir à son projet d'orientation après le bac.
S'il a une idée précise d'un métier qui l'intéresse, c'est parfait.
S'il sait seulement dans quel domaine il a envie de travailler plus tard, c'est suffisant.
Mais si l'élève n'a aucune idée sur ce qu'il fera après le bac, cela pose problème! Il faut absolument qu'il discute avec ses connaissances, ses professeurs, ou son conseiller d'orientation, pour réussir à trouver une voie qui lui convient. Certains sites (ONISEP par exemple) sont une aide précieuse car ils donnent des informations pertinentes et objectives sur les métiers et les poursuites d'études. Il ne faut pas hésiter à les consulter.

Dès que l'élève est fixé sur ses études après le bac, il doit déterminer si les mathématiques lui seront utiles, et dans quelle mesure.

Si les mathématiques n'interviennent pas (ou que très peu) dans les études envisagées après le bac, alors le choix de la Spécialité Mathématiques en première ne s'impose pas. Les mathématiques vues en seconde, et celles qui sont traitées dans l'Enseignement Scientifique seront suffisantes.
Par exemple, la plupart des études littéraires, de droit ou d'art ne nécessiteront pas d'avoir suivi l'enseignement de Spécialité Mathématiques de première.

Mais si les mathématiques sont indispensables, même à un niveau modéré, dans les études envisagées après le bac, alors le choix de la Spécialité Mathématiques en première s'impose.

Il faudra alors réfléchir à la stratégie à adopter en fin de première.

Quatre cas se présenteront:
1. soit l'élève abandonnera la Spécialité Mathématiques en terminale, et il choisira de prendre l'Option Mathématiques Complémentaires. Il aura alors 3 heures de maths par semaine en terminale.

2. soit l'élève conservera la Spécialité Mathématiques en terminale, et il ne prendra pas l'Option Mathématiques Expertes Il aura alors 6 heures de maths par semaine en terminale.

3. soit l'élève conservera la Spécialité Mathématiques en terminale, et il prendra l'Option Mathématiques Expertes. Il aura alors 9 heures de maths par semaine en terminale

4. soit l'élève abandonnera la Spécialité Mathématiques en terminale sans prendre l'option Mathématiques Complémentaires. Ce dernier choix me semble absurde.
Si l'élève avait choisi de suivre la spécialité maths en première, c'était parce que les maths étaient nécessaires à sa poursuite d'étude. II est donc évident qu'il devrait continuer à les pratiquer en terminale.
Si il abandonne toute pratique des maths en terminale, c'est qu'il aurait mieux fait de choisir une autre Spécialité en première, spécialité qui lui aurait permis de valoriser davantage un cursus dans lequel les maths auront forcément une importance très minime.

Je donne ici quelques exemples illustrant les 3 premiers choix précédents.
Choix 1 (Option Mathématiques Complémentaires): valide pour: PACES, Prépa HEC (en particulier pour l'option mathématiques appliquées), prépa BCPST, BTS comptabilité et gestion, licence de sciences sociales
Choix 2 (Spécialité Mathématiques): valide pour: Certains BTS ou DUT scientifiques, mais aussi Prépa HEC (en particulier pour l'option mathématiques approfondies), prépa BCPST et Classes préparatoires aux écoles d’ingénieurs
Choix 3 (Spécialité Mathématiques et Option Mathématiques Expertes): valide pour: Classes préparatoires aux écoles d’ingénieurs, licences de mathématique et de physique

Vous remarquerez que, pour suivre certaines classes préparatoires, plusieurs profils sont possibles.
Sachez toutefois que la sélection dans les écoles les plus réputées se fait surtout par les maths, ce qui peut vous guider dans votre choix... Un élève ayant suivi la spécialité maths en terminale, aura vraisemblablement un avantage considérable pour passer des concours sélectifs. Et que dire de celui qui, en plus, aura suivi l'option maths expertes!
Mais attention! Mes exemples sont à relativiser. Ainsi, certains élèves envisageant un BTS scientifique pourront éventuellement avoir fait le choix 1 (en espérant que leur profil convienne pour la voie choisie) ou le choix 3 (qui ne présente un intérêt que si les élèves ont une aisance certaine en maths).

Ceci dit, chacun aura compris que le choix de la Spécialité Mathématiques en première est lié à la poursuite d'études envisagée. Mais 2 autres paramètres sont à considérer.

Primo: il faut que l'élève ait une certaine appétence pour les mathématiques. Normalement, c'est entendu. Si ce n'est pas le cas, l'élève doit réexaminer sa poursuite d'études. Il est en effet curieux que les mathématiques y aient une certaine importance alors que l'élève déteste la matière. L'élève en question a-t-il bien appréhendé le domaine dans lequel il prévoit de s'engager?

Secundo: il est indispensable que l'élève ait les capacités et le niveau suffisants pour suivre en première et en terminale! Je ne donne pas de moyenne plancher car chaque enseignant a ses propres critères de notation. Je conseille à chaque élève qui doute de ses capacités de discuter avec son professeur! Ce dernier saura le conseiller.
Il l'encouragera à prendre la Spécialité Mathématiques si elle est nécessaire à la poursuite d'étude et s'il estime que l'élève est potentiellement capable de réussite dans cette voie.
A l'inverse, il mettra en garde un élève trop fragile. Personne ne doit être contraint d'abandonner complètement les mathématiques arrivé en terminale à cause de résultats catastrophiques en première. Je rappelle ici que, en cas d'abandon de la Spécialité Mathématiques, cette dernière sera évaluée en fin de première. Par ailleurs, l'option Mathématiques complémentaires de terminale ne sera accessible qu'aux élèves ayant suivi honorablement la Spécialité Mathématiques en première, sinon ils ne pourront pas en comprendre le cours...
Par conséquent, si un élève n'a pas le niveau suffisant pour espérer suivre convenablement les mathématiques de première, il doit envisager une autre poursuite d'études (sans maths), ou, à défaut, redoubler sa seconde.

En résumé, pour choisir la Spécialité Mathématiques en première, il faut:

  • en avoir l'utilité pour sa poursuite d'études,
  • aimer (un peu, beaucoup, passionnément) les mathématiques,
  • être capable de suivre le cours proposé.

Cannelle Professeur de maths au lycée

Copyright 2013 - maths-bac.com - Toute reproduction interdite - Tous droits réservés.