Les Maths en Seconde

L'essentiel pour réussir!

logo maths-bac Les fonctions affines

I Fonctions affines $f(x)=ax+b$

Propriété 1

La fonction affine est définie sur $\ℝ$.

Une fonction $f$ est affine si et seulement si elle est représentée par une droite.

fonction affine

La fonction affine $f(x)=ax+b$ est représentée par la droite d'équation $y=ax+b$.
Cette droite a pour ordonnée à l'origine $b$. Cela signifie qu'elle passe par le point de coordonnées $(0;b)$.
Son coefficient directeur est $a$. Le coefficient directeur représente la pente de la droite (il est positif si la droite "monte", négatif si la droite "descend", et nul si la droite est "horizontale").

Exemple 1

Représenter la fonction $f(x)=2x+1,5$

Solution...
Corrigé

$f$ est affine. Elle est représentée par la droite passant par $(\,0\,;\,1,5\,)$ dont le coefficient directeur vaut 2.
fonction affine
Pour tracer la droite, on a placé le point $(\,0\,;\,1,5\,)$. Puis, pour trouver un second point, on a avancé de 1 "horizontalement vers la droite", et on a monté de 2.

Réduire...
Exemple 2

Représenter la fonction $g(x)=-0,1x+2$

Solution...
Corrigé

$g$ est affine. Elle est représentée par la droite d'ordonnée à l'origine 2, et dont le coefficient directeur vaut $-0,1$.
fonction affine
Pour tracer la droite, on a placé le point $(\,0\,;\,2\,)$.
Puis, pour trouver un second point, on aurait pu avancer de 1 "horizontalement vers la droite", puis descendre de $0,1$. Cela aurait été imprécis.
On a préféré avancer de 10 "horizontalement vers la droite", puis descendre de 10 fois $0,1$, c'est à dire de $1$.

Réduire...

Propriété 2

Dans le plan rapporté à un repère, la droite (AB) admet pour coefficient directeur ${y_B-y_A}/{x_B-x_A}$

Exemple

Déterminer la fonction $f$ représentée par la droite (AB) où $A(\,2\,;\,1\,)$ et $B(\,4\,;\,1,5\,)$

Solution...
Corrigé

La fonction $f$ est représentée par une droite, donc elle est affine, et donc $f(x)=ax+b$ (où $a$ et $b$ sont fixés).
Comme la droite passe par A et B, on a: $a={y_B-y_A}/{x_B-x_A}$
Soit: $a={1,5-1}/{4-2}=0,25$
Et donc: $f(x)=0,25x+b$
Comme la droite passe par A, on a: $f(x_A)=y_A$
Soit: $0,25×2+b=1$, et par là: $0,5+b=1$, et donc: $b=1-0,5=0,5$
Par conséquent: $f(x)=0,25x+0,5$

Voici un graphique convenable (non demandé)
tableau de signes

Réduire...

Propriété 3

On considère la fonction affine $f$ définie par $f(x)=ax+b$ pour tout réel $x$.
$f$ est strictement croissante si et seulement si $a>0$
$f$ est strictement décroissante si et seulement si $a<0$
$f$ est constante si et seulement si $a=0$

Opérations, égalités et inégalités

Si $a=b$ et $c=d$, alors $a+c=b+d$
Pour tout réel $k$ non nul, on a: $a=b$ $⇔$ $ka=kb$

Si $a≤b$ et $c≤d$, alors $a+c≤b+d$
Pour tout réel $k$ strictement positif, on a: $a≤b$ $⇔$ $ka+c≤kb+c$
Cela tient à la stricte croissance de la fonction $kx+c$ pour $k>0$

Pour tout réel $k$ strictement négatif, on a: $a≤b$ $⇔$ $ka+c≥kb+c$
Cela tient à la stricte décroissance de la fonction $kx+c$ pour $k<0$

On obtient des propriétés analogues en remplaçant $≤$ par $<$, $≥$ ou $>$.

Exemple

On suppose que $-2≤x≤3$. Encadrons $-4x+1$

On a: $-2≤x≤3$.
Et comme $-4<0$, on obtient: $(-4)×(-2)+1≥-4x+1≥(-4)×3+1$
Soit: $9≥-4x+1≥-11$


Propriété 4: étude du signe de $ax+b$

Si $a>0$, alors la fonction affine $yf(x)=ax+b$ est strictement croissante.
Or $ax+b=0$ $⇔$ $x=-{b}/{a}$
Donc on obtient le tableau de signes suivant:
tableau de signes


Si $a<0$, alors la fonction affine $yf(x)=ax+b$ est strictement décroissante.
Or $ax+b=0$ $⇔$ $x=-{b}/{a}$
Donc on obtient le tableau de signes suivant:
tableau de signes

Exemple
  1. Déterminer le signe de $f(x)=2x+7$ en fonction de $x$
  2. Sans calcul, déterminer le signe de $f(-π)$
Solution...
Corrigé
  1. Comme $2>0$, la fonction affine $f(x)=2x+7$ est strictement croissante.
    Or $2x+7=0$ $⇔$ $x=-{7}/{2}=-3,5$
    Donc on obtient le tableau de signes suivant:
    tableau de signes
  2. On a: $π<3,5$, et donc $-π>-3,5$
    Donc, d'après le tableau de signes ci-dessus, on a: $f(-π)>0$
Réduire...

Définition

On considère la fonction affine $f$ définie par $f(x)=ax+b$ pour tout réel $x$.

Si $b=0$, alors $f(x)=ax$, et la fonction $f$ est linéaire.
Une fonction linéaire traduit une situation de proportionnalité.

Si $a=0$, alors $f(x)=b$, et la fonction $f$ est constante.

II Equations et inéquations

a. Equations

Méthode de résolution d'une équation

Toute équation peut s'écrire sous la forme $f(x)=0$.
Avant de résoudre une telle équation, il faut déterminer le domaine de définition de $f$ (pour repérer les valeurs qui ne peuvent pas être des solutions (les valeurs "interdites")).
Le domaine de définition de $f$ s'appelle alors le domaine d'étude de l'équation et on le note généralement $\D_E$.
Très souvent, le domaine d'étude est $\ℝ$, et il courant de ne pas le citer.

Si $f$ est une fonction affine non constante, alors l'équation $f(x)=0$ est dite du premier degré (voir exemple 1).

Si (à une constante près) $f$ est une fonction de référence (par exemple une fonction affine), alors la résolution est évidente.

Sinon, il est conseillé de factoriser $f(x)$ ou de réduire au même dénominateur pour obtenir un produit ou un quotient.
Le but est de se ramener à la résolution d'une ou plusieurs équations de référence (par exemple des équations du premier degré) (voir exemples 2, 3 et 4)

Exemple 1

Résoudre l'équation (E): ${2}/{3}x-{1}/{4}={1}/{5}x+2$, puis interpréter graphiquement.

Solution...
Corrigé

On annule le membre de droite.
(E) $⇔$ ${2}/{3}x-{1}/{5}x-{1}/{4}-2=0$
(E) $⇔$ $({2}/{3}-{1}/{5})x-{1}/{4}-{8}/{4}=0$
(E) $⇔$ $({10}/{15}-{3}/{15})x-{9}/{4}=0$
(E) $⇔$ ${7}/{15}x-{9}/{4}=0$
On constate que (E) est une équation du premier degré.
Il est facile d'isoler le $x$.

(E) $⇔$ ${7}/{15}x={9}/{4}$  (On a additionné ${9}/{4}$ à chaque membre)
(E) $⇔$ $x={9}/{4}×{15}/{7}$   (On a multiplié chaque membre par ${15}/{7}$)
(E) $⇔$ $x={9×15}/{4×7}={135}/{28}$
Donc $\S=\{\,{135}/{28}\,\}$

Interprétation graphique
On trace la droite $d$ d'équation $y={2}/{3}x-{1}/{4}$. Elle passe par $(0;-{1}/{4})$ et a pour coefficient directeur ${2}/{3}$.
On trace la droite $d'$ d'équation $y={1}/{5}x+2$. Elle passe par $(0;2)$ et a pour coefficient directeur ${1}/{5}$.
Les droites $d$ et $d'$ se coupent au point K, dont l'abscisse ${135}/{28}≈4,8$ est solution de l'équation (E)
droites

Réduire...

Exemple 2

a. Résoudre l'équation (E): $3x^2=x$
b. Voici les représentations graphiques des fonctions $f(x)=3x^2$ et $g(x)=x$
droite et parabole
Interpréter graphiquement la résolution de (E)

Solution...
Corrigé

a. Résolution
(E) $⇔$ $3x^2-x=0$   ((E) n'est pas une équation du premier degré; on factorise).
(E) $⇔$ $x(3x-1)=0$
(E) $⇔$ $x=0$ ou $3x-1=0$   (on s'est ramené à deux équations du premier degré).
(E) $⇔$ $x=0$ ou $x={1}/{3}$
Donc $\S=\{\,0\,;\,{1}/{3}\,\}$

b. Interprétation graphique
(E) $⇔$ $f(x)=g(x)$
$g$, fonction linéaire, est représentée par une droite. Il s'git de la droite $d$ et, par élimination, $f$ est représentée par la courbe $C$ (il s'agit en fait d'une parabole).
La droite et la courbe se coupent en deux points (en rouge sur le graphique), dont les abscisses sont les solutions de l'équation (E).

Réduire...

Exemple 3

Résoudre l'équation (E): $x^2+2x=-1$

Solution...
Corrigé

(E) $⇔$ $x^2+2x+1=0$   ((E) n'est pas une équation du premier degré; on factorise).
(E) $⇔$ $(x+1)^2=0$
(E) $⇔$ $x+1=0$ ou $x+1=0$   (on s'est ramené à deux équations du premier degré semblables).
(E) $⇔$ $x=-1$
Donc $\S=\{\,-1\,\}$

Réduire...

Exemple 4

Résoudre l'équation (E): ${2}/{x+1}={1}/{x}-{1}/{x+1}$

Solution...
Corrigé

Un quotient n'existe que lorsque son dénominateur est non nul. Donc ici, il y a des valeurs interdites; et il faut déterminer le domaine d'étude.
On doit avoir: $x+1≠0$ et $x≠0$
Soit: $x≠-1$ et $x≠0$. Donc $\D_E=ℝ\\\{-1;0\}$

(E) $⇔$ ${2}/{x+1}-{1}/{x}+{1}/{x+1}=0$   ((E) n'est pas une équation du premier degré; on réduit au même dénominateur).
(E) $⇔$ ${2x}/{x(x+1)}-{x+1}/{x(x+1)}+{x}/{x(x+1)}=0$
(E) $⇔$ ${2x-x-1+x}/{x(x+1)}=0$
(E) $⇔$ ${2x-1}/{x(x+1)}=0$
Un quotient est nul lorsque son numérateur est nul.
(E) $⇔$ $2x-1=0$   (on s'est ramené à une équation du premier degré)
(E) $⇔$ $x=0,5$   (cette valeur n'est pas interdite)
Donc $\S=\{\,0,5\,\}$

Réduire...

b. Inéquations

Méthode de résolution d'une inéquation

La méthode est similaire à celle permettant de résoudre des équations.
Il suffit de transposer certains termes et de se ramener à la résolution d'une inéquation de référence (voir exemple 1).
Si la méthode ne fonctionne pas, il est conseillé de transposer le membre de droite pour obtenir une inéquation du type $f(x)≤0$ (ou $f(x)<0$ ou $f(x)≥0$ ou $f(x)>0$).
Factoriser $f(x)$, ou l'écrire sous forme d'un quotient permet souvent de conclure; en effet, le signe d'un produit ou d'un quotient est souvent facile à déterminer (voir exemples 2 et 3).

Exemple 1

Résoudre l'inéquation (E): $x+7<4x+3$, puis interpréter graphiquement.

Solution...
Corrigé

On reconnaît une inéquation du premier degré.
(E) $⇔$ $x-4x<3-7$
(E) $⇔$ $-3x<-4$
(E) $⇔$ $x>{-4}/{-3}$  (On a multiplié chaque membre par ${1}/{-3}$ (ou divisé chaque membre par $-3$) qui est strictement négatif, d'où le changement de sens de l'inéquation)
(E) $⇔$ $x>{4}/{3}$

Donc $\S=]\,{4}/{3}\,;\,+\∞\,[$

Interprétation graphique
On trace la droite $d$ d'équation $y=x+7$. Elle passe par $(0;7)$ et a pour coefficient directeur $1$.
On trace la droite $d'$ d'équation $y=4x+3$. Elle passe par $(0;3)$ et a pour coefficient directeur $4$.
$d$ et $d'$ se coupent au point K d'abscisse ${4}/{3}$
$d$ est en dessous de $d'$ pour les points dont les l'abscisses sont strictement supérieures à ${4}/{3}$
droites

Réduire...

Exemple 2

a. Résoudre l'inéquation (E): $x<x^2$.
b. Voici les représentations graphiques des fonctions $f(x)=x$ et $g(x)=x^2$
droite et parabole
Interpréter graphiquement la résolution de (E)

Solution...
Corrigé

a. Résolution
(E) $⇔$ $x-x^2<0$   ((E) n'est pas une inéquation du premier degré; on factorise).
(E) $⇔$ $x(1-x)<0$
(E) $⇔$ $x(-x+1)<0$
C'est alors que la méthode pour résoudre une inéquation devient différente de celle concernant les équations!
Nous allons déterminer le signe du produit $x(-x+1)$.
$x$ est une fonction linéaire, qui s'annule en 0, de coefficient directeur $1>0$.
$-x+1$ est une fonction affine, qui s'annule en 1, de coefficient directeur $-1<0$.
D'où le tableau de signes:
tableau de signes
Or, on cherche les valeurs de $x$ pour lesquelles le produit est strictement négatif.
Donc $\S=]\,-\∞\,;0[\,∪\,]\,1\,;\,+\∞\,[$

b. Interprétation graphique
(E) $⇔$ $f(x)<g(x)$
$f$, fonction linéaire, est représentée par la droite. Par élimination, $g$ est représentée par la courbe $C$ (il s'agit en fait d'une parabole).
La droite est en dessous de la courbe pour les points dont les l'abscisses sont soit strictement inférieures à $0$, soit strictement supérieures à $1$.

Réduire...

Exemple 3

Résoudre l'inéquation (E): ${11x+7}/{-3x+5}≥0$.

Solution...
Corrigé

Un quotient n'existe que lorsque son dénominateur est non nul. Donc ici, il y a des valeurs interdites; et il faut déterminer le domaine d'étude.
On doit avoir: $-3x+5≠0$
Soit: $x≠{-5}/{-3}$
Soit: $x≠{5}/{3}$
Donc $\D_E=ℝ\\\{{5}/{3}\}$

(E) $⇔$ ${11x+7}/{-3x+5}≥0$.
(E) n'est pas une inéquation du premier degré. Le membre de droite est déjà nul, et celui de gauche est déjà sous forme de quotient.
C'est alors que la méthode pour résoudre une inéquation devient différente de celle concernant les équations!

Nous allons déterminer le signe du quotient ${11x+7}/{-3x+5}$.
$11x+7$ est une fonction affine, qui s'annule en $-{7}/{11}$, de coefficient directeur $11>0$.
$-3x+5$ est une fonction affine, qui s'annule en ${5}/{3}$, de coefficient directeur $-3<0$.
D'où le tableau de signes:
tableau de signes
On note la double-barre, qui matérialise le fait que le quotient n'existe en ${5}/{3}$.
Or, on cherche les valeurs de $x$ pour lesquelles le quotient est positif (ou nul).
Donc $\S=[\,-{7}/{11}\,;\,{5}/{3}\,[$

On note que $-{7}/{11}$ fait partie des solutions, mais ${5}/{3}$ n'en fait pas partie.

Réduire...

Copyright 2016 - maths-2de.com - Toute reproduction interdite - Tous droits réservés.